MENSONGES

Bonjour ou bonsoir à vous selon l’heure à laquelle vous recevrez cette bombe.

Parce que oui, vous ne savez pas ce qheu’il m’en coûte de vous dévoiler cette partie sombre de moi même… Cependant ma consolation réside dans le fait d’aider la merveilleuse personne que vous êtes et que vous continuez à être.

Je parle d’un thème qui est la dépendance affective , avec pour premier sujet le mensonge.

Et non,non et non je ne viens pas vous dire que votre conjoint vous trompe, oui c’est son métier favoris, alors plus personne n’a besoin de vous faire un dessin là dessus.

Je parle de vous, de nous, de la faille universelle qui réside dans le fait de croire en son propre mensonge.

Eh oui, ce ne sont pas toujours les autres qui se contentent de nous tromper mais bien souvent nous même qui nous conformons à un mensonge doux et paisible.

Je parle de sentiments, d’émotions, d’affection et pour les plus sages d’amour… envers les autres mais d’abord envers soi même.

LES FAITS :

Vous voulez donner votre coeur à quelqu’un , oui vous voulez tomber amoureux, aimer l’être opposé tout simplement et c’est tout à votre honneur.

Avoir dans sa vie une personne que vous aimez et qui je souhaite,vous aime aussi est un des plaisirs les plus doux dans la vie.

Se sentir aimé, apprécié, épaulé, cajolé est encore plus doux que le virement bancaire du début du mois qui vous permettra d’acheter la chaussure tant rêvée…

Mais même avec de si belles intentions il arrive que les personnes que l’on rencontre ne soient pas très véridiques, et que cela nous plonge dans un trou sans fin sans savoir qu’en vérité le problème vient aussi de notre façon de voir les choses.

Le mensonge de l’autre est donc un trait révélateur à celui qu’on se fait de soi même.

Le problème ici ce n’est pas eux je vous le répète… le problème c’est vous à partir du moment où vous ne faites rien dans la situation floue dans laquelle vous êtes.

La question en ce moment là n’est pas de savoir pourquoi la personne vous ment, parce que cet algorithme là personne ne peut vraiment la résoudre et ce, même pas la présupposée menteuse…

La véritable question  à se poser est de SAVOIR POURQUOI VOUS RESTEZ APRES QU’ON VOUS AI MENTI.

C’est là qu’intervient enfin le fameux conjoint et sa place réelle dans notre existence, parce que oui quand on parle de rester de cette façon on parle bien de l’être avec qui vous partagez votre vie et non pas du simple voisin de palier avec qui vous n’avez aucune affinités.

 

LE RAISONNEMENT:

Je puis vous dire que du haut de ma vingtaine d’années, l’on a pu me servir les plus ingénieuses instrumentalisations, ainsi que par la même occasion les mensonges les plus nullement élaborés jamais vus dans le siècle précédent.

Vous savez, le genre de mensonges qui vous font vous demander si la personne en face de vous, vous considère un temps soit peu comme une personne dotée d’une cervelle.

Des trucs de dingues, des talents cachés, des imaginations débordantes mises en évidence pour ma personne, oh oui quel honneur!

Après plusieurs années à laisser les autres insulter ouvertement mon intelligence, je me suis enfin demandée pourquoi j’avais cette faiblesse de caractère.

Pourquoi j’étais prête à tout excuser, à ouvrir encore et encore ces mêmes bras qui avaient été bafoués.

Je souffrais, mon âme gémissait mais je ne voulais pas lâcher prise.

Idiotie ou générosité à tort ou à raison supportez moi car, aujourd’hui j’ai triomphé. (rires).

LE PROBLEME:

Vous savez dans la vie, bon nombre de problème que nous rencontrons étant adultes prennent naissance dans notre environnement familial.

L’enfance a ce chic de vous construire ou de vous briser et dans mon cas c’était bel et bien le deuxième cas qui s’est imposé.

Je suis une gentille fille (rires) et par conséquent j’ai toujours idéalisé mon monde comme étant rempli d’amour et de loyauté envers autrui et inversèment.

Cependant si vous êtes sur ce blog, c’est que vous convenez avec moi que le monde ne tourne pas comme cela.

Ainsi, j’ai eu à faire face à un énorme trouble affectif causé par l’absence de mon père.

Et naturellement j’ai passé la plus claire moitié de ma vie à me demander ce que j’avais mal fait.

Pourquoi il n’était pas là?

Pourquoi je ne pouvais pas pleurer dans ses genoux comme tous les enfants?

Pourquoi sa chaise était vide lorsque je mangeais à table?

Qu’est ce qui n’allait pas chez moi? n’étais-je pas une bonne fille?

Autant de question auxquelles il ne faut même pas donner de réponses car il n’en existe aucune.

Chaque personne fait ses choix dans la vie et parfois nous ne sommes que des malheureuses victimes du manque de clarté émotionnelle des autres.

En bref je me suis toujours sentie insuffisante et obligée de réparer une faute qui n’était même pas la mienne.

Et sortir avec un garçon, comme on le dit vulgairement était plus pour moi une expérience professionnelle que de l’amour.

Je tentais de gommer mon vide affectif en angélisant, si je puis le dire comme cela, l’autre personne… comme si elle avait toujours raison et moi tort.

Comme si je devais me vider et elle se remplir.

Comme si je devais mourir et elle vivre.

Tenter de retenir coûte que coûte cette personne qui vous fait du mal parce que vous pensez ne pas supporter la rupture.

Avoir peur qu’elle vous quitte parce que cela serait revivre le départ de votre père.

S’excuser à outrance pour paraitre parfaite, oh oui si je n’étais pas une bonne fille je saignerais mes quatre veines à devenir une femme parfaite car comme cela mon Homme ne me quitterai pas.

Un sacrifice? une consécration.

Mais en vérite?

UN :

MENSONGE , MENSONGE, MENSONGE!

L’INTROSPECTION:

J’étais en train de creuser ma propre tombe avec la pelle des blessures mal soignées.

Le temps ne panse pas les blessures, il les cache.

Le temps ne restaure pas les coeurs, il les fragilisent.

Il faut faire un travail,  il faut creuser encore et encore dans nos douleurs pour sortir de nos torpeurs.

La peur est le paralysant le plus efficace du coeur d’une femme ou d’un Homme.

Le travail ici est de sortir de ce que la situation vous fait penser de vous même.

Vous n’êtes pas insuffisants.

Vous méritez l’amour et la considération.

Si l’autre vous ment, et alors? il a le droit.

Mais vous mentir à vous même,vous n’en avez pas le droit.

Vous n’êtes pas obligé d’aimer un menteur parce que vous avez peur de le perdre, car personne n’a peur de perdre un rat, au contraire on le chasse ou on l’empoisonne parce que oui, un rat ça sent mauvais et ça rend malade.

Vous n’êtes pas obligé d’aimer la personne qui vous frappe, non vous n’êtes pas un tambour.

Vous n’êtes pas obligé d’aimer la personne tout simplement.

A tort où à raison, quand on se sent rejeté, je peux vous assurer que l’on a tendance à aimer tout le monde et à penser aimer car on ne sait même pas ce que c’est que l’amour.

Vous avez le droit de vous sentir bien dans une relation même si c’est assez difficile à croire.

On doit prendre soin de vous.

On doit vous réveiller avec des mots doux, pas avec une gifle, vous dire je t’aime et non vous mentir, vous faire l’amour et non se vider les réserves.

Vous le méritez.

Vous ne le méritez pas parce que vous êtes parfaits, bien au contraire il faut deux personnes pour faire une paire, ainsi c’est l’autre qui vous complète.

Vous finirez plus musclés que l’incroyable HULK à force de retenir la personne par des efforts dont elle ne réalise même pas l’ampleur.

Vous avez droit au respect et la considération et ce, dans la vérité et non seulement dans les cadeaux faramineux.

Le véritable cadeau c’est la paix, d’être soi même en se respectant et non en se cachant de ses démons.

Prenez courage!

Lachez-prise parce que si vous ne le faite pas, la personne elle vous lâchera sûrement.

Votre instabilité émotionnelle, que vous essayez de cacher habilement se révèlera certainement un bon jour, par votre jalousie excessive ou vos crises de nerfs.

Je pense qu’il est plus judicieux de triompher avant de se lancer dans une aventure amoureuse car il ne s’agit pas seulement là de s’embrasser et coucher ensemble comme des bêtes.

Il s’agit d’un échange, d’une collaboration, d’une symbiose qui ne saurait fonctionner si l’un des coeurs est malade à en mourir.

 

Je parle d’une expérience émotionnelle qui vous aurait fragilisé, et les cas sont nombreux…

Mais que ce soit pour l’absence du père, la violence d’un mère ou la mort d’un conjoint le résultat est le même, il faut surmonter cette profonde douleur pour pouvoir vivre une vie épanouie.

Je souhaite de tout coeur que ce texte vous aide… Vous aide à comprendre et à cibler vos failles.

N’en ayez pas honte, c’est votre vie et vous êtes formidables de continuer à la vivre.

Retrouvez  votre indépendance émotionnelle.

Brillez comme vous êtes et réconciliez vous avez votre image.

Laissez ceux qui vous aime, vous aimer, et ceux qui ne vous aime pas vous quitter.

Ce n’est pas la fin du monde et ce n’est pas un échec si une personne que vous appréciez ne vous aime pas.

C’est son droit, pas la peine de vous dévaloriser.

Je vous invite à faire ce travail, savoir ce qui vous amène à vous auto-détruire ou à laisser les autres le faire alors que vous savez que vous êtes mal à l’aise dans la relation, et ce, qu’elle soit amoureuse, fraternelle ou familiale.

Parce que oui, être le souffre douleur des autres a bien le chic de se généraliser dans plusieurs domaines de la vie.

Votre quiétude en dépend et je sais que vous êtes capables de vous en sortir.

Vous êtes capables de refleurir.

Je le sais, je le crois !

Révèlez-vous enfin au grand jour!

 

Sachez que je vous aime d’un  amour restauré, je vous aime tellement que je n’ai pas encore touché à mon bol de flocons d’avoine parce que je tiens à vous écrire …et Dieu seul sait comment j’aime ça! (RIRES)

Le véritable délice est de vous parler, vous aider et si possible vous écouter.

Je reste attentive en cas de sollicitations.

AFFECTUEUSEMENT

VICTORIA PENIEL

 

Publicités

L’INTROSPECTION

Quand quelqu’un vous dit ce que vous ne voulez pas entendre c’est qu’il vous aime , et que c’est vraiment vous le problème.

Les gens ne sont pas toujours dans vos vies pour vous brusquer , mais il faut parfois reconnaître que nous avons besoin d’une bonne claque pour nous réveiller.

Il vaut mieux un amour ou une amitié franche qu’un tissu mielleux d’hypocrisie.

Tout réside dans le choix que vous faites face aux conseils que l’on vous porte même si ces derniers sont durs.

Je ne suis pas du genre à aimer que l’on me dise quoi faire , je suis venue au monde seule et je continuerai à donner seules les coups de pieds qui ont réveillés ma mère le 29 avril et qui m’ont permis de voir ce monde.

Cependant dernièrement dans ma vie , je connais quelqu’un qui est loin de mâcher ses mots , et oui mon petit ami à la langue sévère . Mais j’admets que si je prends parfois mal ce qu’il me dit c’est parce qu’il n’a pas tort.

C’est difficile à accepter , c’est difficile à digérer c’est difficile de faire face à quelqu’un qui vous montre qu’il vous a cerné et que votre façon de paraître ne présage rien de bon sur ce que vous êtes vraiment.

Je ne vous cache pas la difficulté que représente le fait de se remettre sur la bonne voix quand le vocabulaire que l’on utilise pour vous est négatif.

En tant que humain on s’attend toujours à être caressé dans le sens du poil donc quand je vois que mon attitude est déchiffrée et pointée du doigt et que secrètement entre moi et moi même je reconnais que la personne n’a pas tort , je réagis comme vous , oui comme n’importe qui , je fais ma fille outrée par un tel jugement.

Oui, c’est juste humain de vouloir toujours donner une bonne image et de générer des bons commentaires sur notre personne.

Cependant celui qui vous aimera , votre père , mère petit ami , ou bien votre chien devra vous montrer à quel point vous avez agit négativement envers eux ou encore envers vous même d’ailleurs.

J’ai eu droit à mon propre lot de remontrances ce matin , et les autres matin aussi d’ailleurs , j’aurai beau me battre contre ce qu’on appelle le jugement des autres mais vous savez quoi ce matin je choisis d’appeler cela APPRECIATION.

Ainsi je dois m’armer de courage et laisser les autres être mon miroir.

Oui parfois , juste parfois les autres ont raison de nous reprocher les choses .

Oui parfois et bien souvent nous devons écouter et assumer des verdicts tellement négatifs que l’on refuse catégoriquement que l’on puisse penser cela de nous , et nous refusons plus encore que cette personne qui est décrite est belle et bien NOTRE DEFINITION.

Ce matin j’ai décidé de laisser les autres me parler , je ne vous dis pas que je le prendrais toujours bien , je n’ai même pas confiance en moi concernant mon niveau de susceptibilité .

Je ne vous dit pas que ce combat sera facile , en voyant ceux qui se permettent de me dire la vérité j’ai juste envie de sortir la tronçonneuse et de leur faire du mal.

Mais j’ai juste décidé de faire preuve dépassement , enfin j’en suis juste au début ,  j’ai décidé de tester les dures joies de l’introspection.

C’est juste chaud et piquant mais la satisfaction que procure le fait de se regarder dans un miroir et de constater qu’on est l’auteur de ce grand dépassement intérieur de soi, de constater que l’on a pu palier à une plainte constructive , c’est juste le mont le plus haut du bonheur.

Tout dépend de ce que vous voulez considérer .

Arrêtons de nous braquer et de considérer que ceux qui nous parlent durement sont nos ennemis , ne veulent pas notre bien ou ne sont pas capables de cerner ce que nous sommes vraiment . Considérons que ceux qui ne nous côtoient pas de près sont assez loins et mieux placés pour nous observer  et donc nous décrire tels que nous sommes derrière nos masques.

Il existe bien de vrais ennemis mais soyez amis , sympatisez avec leur clarté d’esprit , utilisez les si vous le voulez , pour connaître ce que vous valez vraiment .                         Fournissez des efforts pour vous développer vous même et non pour les contenter eux . Ce n’est pas envers eux que vos efforts se portent mais en vous même , donc ne vous épuisez pas à tout faire pour les éblouir car ils ne sont peut- être pas là pour vous encourager et vous serez bien déçus si ils ne vous disent jamais rien de positifs.

Ne faites pas d’eux des juges , vos juges , ce sont vos amis car ils  vous aident à avancer , ils ne savent pas à quels point ils vous rendent service.

Ne pensons plus que ceux qui viennent , la bouche en coeur devant nous sont toujours nos amis , ce sont parfois des gens qui ne sont pas très honnêtes car ils ont peur de vous perdre ou peur de devenir enfin francs envers eux même.

Il y a bien sûr de vrais amis et j’en connais pas mal ,je parle avec la majorité d’entre eux  chaque jour , je les appelle MA TEAM , peut- être que je n’arrive pas toujours à discerner les bons des mauvais parce que justement nous sommes toujours cordiaux et nous prenons avec des pincettes . Vous conviendrez avec moi que ce sont là loin d’être des relations toujours vraies.

Trouvez la force de regarder en vous quand on vous choque , quand on malmène votre intégrité avec des paroles dures mais droites , quand vous prenez les agissements des autres pour une agression tellement ils sont objectif.

Ainsi vous améliorerez la vertu qui est déjà votre depuis longtemps.

Le fer aiguise le fer , laissez vous polir par les Hommes et les paroles.

L’introspection est mère de vérité

PRENEZ SOIN DE VOTRE VIE INTERIEURE

VICTORIA PENIEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BRILLEZ

Je suis et j’ai toujours été une personne asservie.

Ayant vécu dans un environnement où on ne voulait pas de moi j’ai longtemps erré dans l’univers du manque de personnalité complet.

Dans ma  vie j’ai eu à fournir beaucoup d’effort et peut être pas toujours les bons d’ailleurs.

J’ai longtemps cherché des amis , j’ai essayé de retenir des petits- amis , j’ai aussi quémandé de l’affection , en réalité j’ai toujours été une mendiante sentimentale.

Cependant il arrive un moment où on est soi même fatigué de cette personnalité de mouton.

Ma ruine , je l’ai acceptée sans le savoir mais je l’ai refusée dès aujourd’hui.

En effet une personne qui n’a aucune idée de sa valeur personnelle , qui se saigne les quatre veines inutilement pour se faire aimer , qui aime mais s’est résignée à croire qu’elle n’était pas digne d’être appréciée … fait partie du top cinq des gens qui vivent une vie pathétiquement triste jusqu’à leur mort.

J’étais destinée à être aigrie par ce choix que j’ai fait sans le savoir , car en réalité plus je me soumettait intérieurement à ces personnes qui me rabaissaient plus je liais un pacte avec la mort, l’inexistence , la végétation , le vide total de moi même.

J’ai laissé les gens décider de ce qu’il voulaient faire de moi , oubliant que j’étais une personne et que mon oui et non valait autant que celui des autres.

Après 21 ans de vie sans rebonds ,et à l’entrée de cette année 2018 je me suis rendu compte que la majorité des erreurs commises venaient d’un mal profond.

La douleur , le rejet , les mauvaises paroles accumulées jusque là dans mon coeur ont eu raison de moi .

Il faut parfois du temps pour se rendre compte d’à quel point la balle que vous avez reçu vous a profondément transpercée.

J’avais choisi de me victimiser… Contrairement à ce qu’on a l’habitude d’entendre faire la victime ce n’est pas seulement se faire passer pour un chien battu , non faire la victime c’est aussi choisir de se laisser tomber , agoniser en silence puis mourir seule comme un magnifique flocon de neige.

Je n’ai jamais pu, non ,plus jamais voulu me relever , considérant que j’avais trop reçu de coup ; je pouvais combattre mais je ne le voulais juste plus  car pour moi cela n’en valait pas la peine.

Cependant pendant toutes ces années je me suis tapée des insomnies monstres car mon esprit ne me laissait pas en paix .

La nature même était en train de me donner le signal d’alarme , me répétant sans cesse que je n’étais pas cette loque humaine que j’avais décidé être.

Vous savez dans la vie chacun a son appel , essayer d’étouffer le votre n’est pas seulement une perte de temps mais aussi d’énergie.

La voix de ce que vous êtes vraiment criera encore et toujours en vous même si vous-vous évertuez  à la faire taire.

Je n’était pas là où je devais être , je ne fesais pas ce que je devais faire non , madame que je suis s’est même tapé le luxe de déprimer dans son appartement , jetant manifestement l’éponge malgré les multiples encouragements  car oui ,  madame que je suis avait abandonné sa vie au sort de la déception personnelle.

Ce que je tiens à vous dire en ce jour c’est que j’ai choisis d’être ce que j’ai été. Oui et je vous le dis c’est fini cette pagaille.

Je n’ai pas eu besoin de signer un contrat avec la médiocrité pour devenir la plus grande improductive de l’univers , mon attitude, ma façon de raisonner , ma lassitude , ma paresse , mon manque de combativité , ma somnolence m’ont porté jusque là.

Ne vous y trompez pas j’avais toutes les raisons du monde de me comporter ainsi , mais effectivement c’est  en me cachant derrière ces raisons que ma défaillance a atteint son paroxysme.

J’ai réellement connu comme vous des moments horribles , je ne vous dirais pas le blabla officiel qui consiste à dire qu’on en ressort plus fort , je sais que vous le comprendrez un  jour à l’autre si ce n’est pas déjà fait.

Ce que je veux vous faire comprendre c’est que dans la vie il n’est jamais trop tard pour briller , mais cette lumière  c’est vous qui la déclanchez.

Ne considérez plus votre passé comme la raison évidente pour justifier la dévastation qui vous définit aujourd’hui.

Décidez d’aller au plus profond de vous même , parlez à vos démons  et les chasser.

Vous pourrez aussi les frapper si cela vous chante , car personnellement , j’avoue avoir une personnalité de gladiatrice , quand je me décide de me battre pour quelque chose je n’en ressort pas sans avoir sérieusement tabassé mon adversaire.

Vous devez faire le ménage en vous , pour savoir ce qui ne marche pas , ce qui vous pousse a avoir tel ou tel comportement , pourquoi telle ou telle attitude vous met en rogne , comment comptez vous vous en sortir.

Puisez en vous même le problème et la solution.

Mais n’essayez pas de le faire seuls.

Je suis une personne qui a toujours refusée qu’on l’aide. Oui j’ai un orgueil énorme , je suis plus fière que n’importe qui d’entre vous croyez moi.

Cependant même moi j’ai dû accepter une j’avais besoin d’aide ET par la grâce de Dieu une personne ,non une MULTIpersonne, si je puis le dire ainsi étant donné qu’il est en même temps un ami , une bonne copine , un mari et même un père , partage ma vie depuis 7 ans et me supporte autant dans mes bons que mes mauvais jours.

Ne tombez pas dans le piège qui consiste à parler à tout le monde.

Une personne suffit , sachez la trouver avec assurance mais surtout confiez vous en tout temps en Dieu , il ne descendra pas du ciel physiquement pour vous toucher mais son esprit sera avec vous , en vous et vous apportera la meilleure des sagesses.

 

NE RETARDEZ PLUS VOTRE DESTINEE

VICTORIA PENIEL

 

AFFRONTEZ

J’ai pleuré hier .

J’ai une âme d’enfant , je suis capable de pleurer pour une toute petite chose mais cependant retenir mes larmes pour une situation cocasse , oui je suis paradoxalement émotive et je ne cherche pas à m’en cacher

Hier j’ai craqué face à une incompréhension envers des personnes qui me sont chères , vous comprendrez donc la fracture émotionnelle que cela a dû représenter à mes yeux.   Le pire dans tout cela étant que c’est une situation qui me semble sans dénouement depuis bien des années .

Alors , comme d’habitude je me suis évertuée à juger ces comportements que je juge incohérents et néfastes pour moi , ma paix , ma santé mentale.

Je me suis adressé à Dieu en lui demandant pourquoi cela se passait comme cela , oui comme tout commun des mortels j’ai placé Dieu devant le barreau attendant de lui qu’il m’explique pourquoi certaines personnes sont si ambiguës.

J’ai orgueilleusement terminé ma prière en arguant que j’avais raison et que les autres devaient êtres punis.

Cependant aujourd’hui je vais vous confirmer cet adage qui consiste à dire que la nuit porte conseil , je ne sais pas qui m’a parlé ou comment l’on m’a parlé , ou encore si j’ai été visité par l’ange de la réflexion mais croyez le ou non je me suis réveillée avec la ferme conviction que tout mon blabla passé n’était pas objectif et que je devais arrêter de regarder l’extérieur , et commencer à me regarder moi et moi même.

Dieu répond manifestement aux prières , et on a pas toujours besoin d’aller, tout nu sur une montagne  ou d’être le plus grand des pasteurs pour cela. Il parle à nos consciences.

En analysant la situation qui m’avais chagrinée toute la nuit au point que je sacrifies trois éssuie-tout pour moucher la morve produite par mes pleurs ,je me suis retrouvé confronté à juger mon attitude face à mes détracteurs , les raisons que j’ai déjà eu à donner dans la vie, les comportements adoptés face à telle ou telle situation , toutes ces décisions drastiques rarement positives face à ma personne.

J’ai eu le courage et l’obligation  de retracer correctement mon parcours de vie , mes réactions quotidiennes face aux problèmes , les confrontations de mes aînés par rapport à ma personnalité . Je suis l’enfant , l’amie , la soeur , la confidente , et même l’ennemi d’une multitude de personnes , j’ai donc à faire face à une pléiades d’appréciations au quotidien et elles ne sont pas toujours cordiales , oui parce que je ne suis de toute manière pas parfaite.

Je n’ai pas toujours eu tort , ils n’ont pas toujours eu raison , je ne me suis pas toujours fait comprendre comme il le fallait et ils n’ont pas toujours su me parler.

Cependant le problème ici n’a jamais été les mots utilisés , mais ma manière de prendre les choses , de les analyser , et d’agir après les avoir plus ou moins compris.

Le comportement est ce qui nous définit. Il n’ y a pas de miracles , si vous êtes quelqu’un qui assume ou qui rejette systématiquement ce que les autres vous disent , cela se saura tôt pou tard.

Regarder en moi m’a permis de cibler ma faiblesse , de cerner ce qui manifestement me mettait mal à l’aise et sapait l’intégrité que je tentais de m’approprier nuit et jours à grand coup de revendications.

Je vais vous dire mon problème : (Roulements de tambours)

Je n’ai jamais appris à affronter les choses , et en grandissant je n’ai jamais voulu le faire.

Oui , je suis en réalité intrépide quand je le veux , mais j’ai un capital émotif  qui m’a longtemps fragilisé.

Mon environnement maternel n’a pas toujours été doux et j’ai grandis dans une certaine peur, une crainte incommensurable des aînés  et plus tard des responsabilités car mon travail était jugé mauvais chez moi, oui j’ai toujours appréhendé ce que les gens étaient capables de me faire.

Vous savez le sentiment que l’on a quand on se sent impuissante , oui je l’ai vécu quand jour après jours ma famille et mes amis ont tour à tour organisés des réunions pour me dire ô combien j’étais mauvaise et égocentrique ce qui n’est sans doute pas faux , chacun a le droit de penser ce qu’il veut et même de choisir comment m’en parler.

Je me rend enfin compte que ces évènements m’ont transformés en une personne qui subie , un chien battu , oui j’en ai souffert parce que j’aime les autres mais sans doute je l’exprime mal.

J’en ai souffert aussi longtemps que je n’ai pas décidé de tirer le meilleur de la situation.

Vous savez j’ai eu longtemps l’impression que le monde entier était contre moi,  et quand un bataillon d’abeilles vous poursuit , vous avez beau être forts comme monsieur  Zack Mwekassa (Le guerrier noir ) vous prendrez inévitablement vos jambes à votre cou pour vous protéger et c’est ce que j’ai admirablement fait , oui franchement j’ai excéllée en matière de retraite.

Ce matin j’ai compris que ce qui compte ce n’est pas ce que les autres diront , peut importe le bien que vous faites le monde ne vous aimera pas à cent pour cent.

L’important c’est l’attitude que vous adoptez .

Vous n’avez pas besoin de paraître vertueux pour plaire , ce que vous décidez de faire face aux paroles , cela vous regarde après tout , cependant vous le faites pour vous , pour vous bâtir une conscience claire , forger votre courage , accomplir votre destinée.

Les bons témoignages sont vrais et flatteurs car vous travaillez tous les jours à être une nouvelle personne. Cette bonne personne que vous êtes.

Les mauvaises paroles sont compte à elles inévitables et ce jusqu’à votre mort , alors décidez  justement de ce que vous voulez en faire , vous arrêterez vous à les prendre mal ? les combattre ? détester ceux qui vous jugent durement ? prendre tout le temps la fuite tel un chien que l’on veut noyer?

Aujourd’hui j’ai compris que je n’étais pas condamnée à agir de la sorte , je ne suis pas condamnée à évoluer dans un comportement qui manifestement renforce plus ma lâcheté et mes problèmes.

La bonne nouvelle est que vous non plus , vous n’êtes pas obligés .

Il suffit de décider mais pas seulement , il faut aussi que vous adoptiez comme moi les bonnes attitudes

Cela ne sera pas facile mais cela n’est pas impossible et c’est là que l’histoire devient intéressante car elle se transforme en défi.

J’ai choisi par exemple de parler avec ceux qui me dérangent , de faire le pas vers les autres même quand je n’en ai pas envie. Je ne vous dit pas que je parlerai pour ne rien dire , non je vous dit que j’effectuerai des actes qui favoriseront les interactions nécessaires à ce que les situations qui jadis me donnaient envie de me sauver puisse se décanter.

Ne vous y trompez pas les autres ne me faciliteront pas la tâche , cependant ce que je veux considérer dans la vie , j’ai l’honneur de le choisir aussi.

Ainsi, Je ne suis donc pas obligée de réagir à toutes la pelle de négativité qui se déversera prochainement sur moi.

Rien ne se produira en un clic et cela pourra même me prendre encore vingt et une autres années d’accomplissement, mais vous savez ce qui me rend différente c’est que j’ai décidé de prendre ce départ que beaucoup de personnes sur terre n’auront pas la chance d’arpenter.

Choisissez quels exercices adopter pour atteindre vos objectifs , vous pouvez changer qui vous êtes , si moi je le peux vous le pouvez aussi car mon niveau de dévastation personnelle est culminant cependant je suis encore là , debout prête à faire des efforts et à réussir .

Votre identité n’est pas figée , il faut que vous arriviez à l’accepter , vous ne serez pas toujours positive , mais vous n’êtes pas obligée de rester dans le négatif non plus.

AFFRONTEZ LA VIE

CHALEUREUSEMENT.

VICTORIA PENIEL

 

RELEVE TOI

Je suis particulièrement épuisé par plusieurs domaines de ma vie où les nouvelles sont loin d’être bonnes.

J’ai donc décidé d’ouvrir ma bible ce soir en l’espoir de trouver la consolation que je ne trouverais en aucun cas chez un Homme.

La consolation divine est de loin la plus abstraite mais la meilleure pour nous qui sommes dans ce monde de chair

C’est ainsi que j’ai lu Le psaume 3. 5-7

J’ai été interpellé par la phrase :

Tu es ma gloire et  tu relèves ma tête

Je me suis rendu compte que nous tombons tous , certains baissent le visage , d’autres les bras , un bon nombre jette l’éponge intellectuellement pendant que dans un autre genre , une quantité de personnes choisissent de renoncer à la vie.

Je me suis connectée aux ondes divines pour vider mon sac et j’ai été rempli par un sac beaucoup plus grand de sagesse, force et assurance.

Demain ne sera peut-être pas beau , la prière n’est pas une incantation magique.

Demain sera peut-être pire que aujourd’hui mais vous savez mon coeur s’agite moins parce que Je ne suis pas seule et vous non plus d’ailleurs.

J’ai toujours compté sur moi même. L’autre a toujours été un plan B, mais quand ma propre personnalité m’a fait défaut j’ai dû croire en quelque chose de supérieur.

Dieu merci j’ai cru en LUI.

Je suis chrétienne mais peu importe qui vous priez je ne suis pas là pour vous convertir, mais pour vous faire comprendre que quand la vie vous fait tomber par terre , quand les paroles des autres sont plus salées que la mer , quand les problèmes vous empêchent de dormir, quand vous semblez vous noyer dans vos propres larmes.

Quelqu’un là haut crois en votre potentiel.

Il sait qui vous êtes , ce que vous faites et comment vous en êtes arrivés là.

Je ne vous demande pas de ne plus écouter les autres , ce n’est pas une invitation au repli sur soi même.

Je vous dit que la vie est un escalier , peu importe si on tombe , il suffit de se relever, peut importe qui et ce qu’on perd on peut toujours prendre appui sur la foi en Dieu si la nôtre nous fait défaut pour relever le défi de nos ambitions.

Il relèvera votre visage

Il relèvera cet aspect de vous qui est défaillant

Vous fournirez les efforts nécessaires pour vous en sortir , il déploiera les efforts nécessaire pour que vous puissiez réussir.

DEMEUREZ TOUJOURS DANS LA PAIX ET LA FOI EN UN LENDEMAIN RADIEUX

VICTORIA PENIEL

LE TEMPS

Bonsoir à vous mes chers lecteurs,

Je viens écrire quelque chose d’anodin mais de si magnifique en même temps … oui , en fait j’ai accompli deux activités qui m’ont fait tout bonnement réfléchir :

  • J’ ai rangé mon appartement et croyez le ou non, j’ai quand même passé 3 heures à ranger un pauvre 22 metres carré ( sans vouloir injurier mes propriétaires que j’adore et que je devrais appeler le 25 décembre pour souhaiter un joyeux Noël ).

J’ai pris autant de temps parce que je voulais faire les choses correctement , je voulais faire les choses bien tel un Homme qui décide d’honorer sa femme , en la sortant d’une relation de fornication , autrement dit en prenant son courage à deux mains , et en se présentant à ses parents pour demander sa main.

J’ai tout passé en revue , les meubles , les assiettes, les livres, les vivres , les habits , oui tout le monde en a eu pour son heure de bien – être.

C’est ce que j’appelle le grand ménage, oui ma mère est une véritable fée du logis et comme les chiens ne font pas les chats j’ai  heureusement hérité cela d’elle.

  • La deuxième activité aussi magnifique que la première est l’application de mon lips stick violet de chez Adop’t.  ( Une boutique de maquillage au top , j’en profite pour vous conseiller leur parfums car ils sont Divins)

Je l’ai acheté  parce que j’avais des sous à claquer et que je pensais que devenir une vraie femme passait avant tout dans le paraître ; penser de cette façon m’aura fait dépenser plus que n’importe qu’elle fausse riche au monde.

Ainsi pour revenir à mon violet à lèvres en le ramenant chez moi je ne l’ai plus trouvé aussi wow qu’a l’achat du coup je l’ai ignoré comme on ignore ses chaussettes sales quand on pas assez de sous pour la machine à laver et qu’on est trop défaitiste pour les laver soi même.

Cependant, il y a trois jours je suis tombé dessus et je l’ai appliqué , mais d’une autre façon , cette fois avec plus d’attention , de passion , de considération pour mon bien , pour ma beauté et devinez quoi? je me suis trouvé non seulement super canon mais j’ai franchement aimé le produit.

UN an après …

Ainsi, cela m’a certes pris trois heures sans compter la volonté de ranger mon appartement qui était bien effective depuis des jours mais que je me suis efforcé à taire tel un bébé qui pleure en pleine cérémonie et qu’on essaye de calmer…

Cela m’a aussi pris un an pour mieux appliquer mon lips stick, pourtant croyez moi je suis une adepte des lèvres bien colorées , simplement j’en faisais trop et pas assez en même temps donc l’intérêt n’y était plus

cela m’a aussi pris une heure et poussières  pour pouvoir vous écrire et vous faire constater la magnificence de la notion du temps.

Je pense que le temps, aujourd’hui m’a enseigné une ou plusieures choses.

Pour mon ménage la procrastination est fatale sans jamais être une fin en soi …                   par exemple, en repoussant de plus en plus mon heure de nettoyage mes objectifs ont à leur tour changés.

j’ai décidé de faire mieux ,  ainsi je vous apprend que rien ne prouve que mon ménage aurait été effectif si je m’étais levé d’un bond et que je m’étais lancé dans la serpillière du siècle…

Oui ma vertu n’a pas été altérée par ma paresse parce que j’ai décidé de tirer le meilleur de mon attitude. J’ai simplement décidé que ce ménage serait CERTES exécuté avec beaucoup de retard mais il serait BIEN FAIT et je ne vous dit pas à quel point ça brille dans le coin , je me sens tellement bien que j’ai envie de vous y inviter boire un verre et regarder un film Nigérian sur NETFLIX.

(N’oubliez pas d’essuyer vos chaussures sur le paillasson devant la porte pour préserver la propreté des lieux , je vous souhaites la bienvenue à vous, mes Victorieux , je suis honorée de vous recevoir chez moi).

Pour mon lips stick je choisis de considérer que en une année ma personnalité a changée et j’ai pu enfin apprendre la patience et la persévérance.                                                           Me connaissant sachez bien que ce dernier aurait été balancé depuis belle lurette , je ne sais pas par quel miracle j’ai consenti à le conserver et aujourd’hui je suis plus que satisfaite de mes lèvres violettes.

Alors on pense toujours que le salaire de la patience consiste à attendre patiemment que son mari arrête de boire et revienne vers soi ,  lache sa bouteille et les poigs sérrés qui vous font du mal pour vous demander pardon et devenir le plus sobre de la terre.           NON la patience ne se définit pas uniquement par la satisfaction d’une femme épleurée quand celle – ci voit son épreuve terminée…

Alors je vous assure que chez les gens géniaux comme moi , la patience et la compréhension de soi, oui  ces vertus que le temps m’ont apportées ce sont reflétés aussi dans ma manière de nettoyer chez moi que d’appliquer mes peintures pour lèvres .

Vous pourrez donc dès aujourd’hui dire stop aux regrets qui vous envahissent et vous font penser que vous ne tirez pas bien profit du temps qui passe… Non vous ne faites pas que vieillir vous prenez en sagesse , en agilité, en tendresse , en confiance en vous.

Ne vous laissez pas impressionner par les négativités autour de vous , c’est tout à fait normal que vous ne soyez pas satisfaits de ce qui vous entoure ou de ce que vous faites… vous n’êtes absolument pas parfaits. Il faille juste , non , il faille absolument que vous dépassiez ce que le monde pense de vos activités aussi néfastes soit elles.

Prenez un bon chocolat chaud , faites la liste de tout ce que vous avez en suspend , accomplissez ce que vous avez à faire dans les limites du possible , reprenez vous  là où vous avez failli , appliquez vous sur ce qu’il vous reste encore à comprendre.

Rien n’est terminé tant que l’on a encore la force de dire qu’on ne peut pas faire quelque chose. Convertissez cette force en un magnifique et puissant accomplissement.

AVEC TOUTE MON ESTIME.

VICTORIA PENIEL

 

DECIDEZ

N’ayez pas peur de prendre une heure entre vous et vous même pour vous retrouver et faire ce bilan tant redouté vous concernant.

Contrairement à ce que l’on pense, l’introspection ne mène pas toujours à s’isoler sur le plus haut sommet d’une montagne située au Congo ou encore de prendre 242 jours pour prendre soin de soi même.

Le monde n’est pas obligé de comprendre que vous avez choisi de partager la même philosophie que Buddha.

Je suis actuellement en France et je n’ai pas besoin d’être à Paris pour me rendre compte que dans ce pays le temps file et qu’il faille se hâter pour gagner sa journée.

Cela soit dit en passant je suis la fille qui a passé un an dans son appartement à déprimer et qui aujourd’hui devait se lever à 6 heures, n’a pas entendu son réveil sonner , s’est finalement lévé , non je veux dire a consenti à ouvrir les yeux vers 8 heures mais a végété jusqu’a 10 heures dans son lit.

Si mon petit ami actuel l’apprenait il dirait haut et fort que je ne suis pas sérieuse car lui est plutot le prince de l’optimisation du temps.

Bref, en regardant l’heure j’ai été découragée de ma propre personne et tous les échecs de la veille me sont horriblement revenus.

Dans la nuit en effet j’ai craquée à l’envie de m’envoyer en l’air avec mon gros pot de Nutella… Non rassurez vous je ne suis pas une tordue sexuelle , juste que j’ai claquée 100 euros dans une formule Herbalife et que ce n’est ni sérieux pour moi, ni pour mon argent de me permettre certains écarts… oui je suis faible , la gourmandise ça me connait…mais que celui qui n’a jamais été attiré par la cuillère dans la nuit me jette la première pierre…

De plus je devais absolument me réveiller tôt pour lire mes cours et telle un cacao qui sèche au soleil je me suis prélassée.

Je me suis alors souvenu que ma vie était chaotique depuis un moment et que aujourd’hui ne serait qu’un jour de plus à ma déscente aux enfers…

Puis c’est là que le Saint esprit m’a parlé, eh oui il parle encore et surtout aux personnes dans la déprime.

Il m’a dit : DECIDE

Décide de te lever même si il est 10 heures et de prendre ta journée en main, décide de faire de cette banane pourrie qui est ta journée un véritable gateau mouelleux.

Décide de faire de ta déprime un témoignage personnel dans le sens où maintenant tu sais ce qu’il y a à régler dans ta vie, pour ton avancement pour ton succès.

Si la joie sert à quelque chose , la déprime bien qu’elle soit négative n’est pas à repousser ni à oublier pour autant.

La déprime m’a permis de savoir exactement qui j’étais dérrière les strass et les paillettes de mes nombreuses vertues.

Et je puis vous affirmer avec certitude que autant mes qualités sont grandes , autant ma défaillance peut être deux fois plus énorme.

Décide de prendre en compte le fait que ton début de journée ne soit pas digne d’éloge pour écrire quelque chose de réel et de vécu sur ton blog.

Décide de changer le mal en bien…D’ajouter de l’eau dans ton plat trop salé pour qu’il soit enfin commestible

C’est alors que j’ai brutalement compris en passant la serpillière dans mon petit appartement que toute ma vie j’avais été passive et que la vie venait de me donner un coup de pouce monumental.

Décidez aujourd’hui de faire ce que vous voulez de votre vie.

Ce n’est pas à votre journée de faire ce qu’elle veut de vous , c’est à vous de la faire converger selon vos objectifs.

Ce n’est pas vous que la déprime doit exterminer c’est à vous de lui donner les coups de poings nécessaires pour la vaincre. Et vous y arriverez en y faisant face et pas en vous excusant de tout.

Ce n’est pas votre goût pour les patisseries ou les collations nocturnes qui doit vous faire perdre vos objectifs , c’est à vous d’intégrer la notion de rationnalité dans vos portions dans l’avenir.

L’échec ne survient que lorsque l’on abondonne.

Le recommencement n’est pas un échec, juste un étage de plus vers le succès.

AFFECTUEUSEMENT.